Biography

Elena Galitskaya was born in Dimitrovgrad, Russia and is now based in Paris. She originally studied choral conducting at Dimitrovgrad Conservatory before deciding to study singing. In 2007 she graduated from the Moscow Academy of Choral Arts.

In 2009, Elena made her operatic debut with Opéra de Lyon, singing Lyusya in the Shostakovich operetta Moscow, Cheryomushki and was immediately re-engaged to sing Laurie Moss in Aaron Copland The Tender Land (2010). Since then, roles at Lyon have included Zerlina in Don Giovanni, Despina in Così fan tutte, Barbarina in Le nozze di Figaro (2011), Frasquita in Carmen (2012), Italian Singer in Capriccio (2013), Ilia in Mozart Idomeneo (2015) and Eurydice in Gluck Orphée et Eurydice (2015).

Recent roles include her debut at Oper Graz to sing Contessa di Folleville in Il Viaggio a Reims, Pamina in Teatro Verdi in Trieste and Lisette in La Rondine for Théâtre du Capitole (Toulouse). In 2018, Elena also made her opera debut with Festival d’Aix-en-Provence as Echo in the new Katie Mitchell Production of Ariadne auf Naxos.

Other roles include Fiorilla in Rossini Il Turco in Italia in Christopher Alden’s production for Opéra de Dijon; Italian Singer in Strauss Capriccio for the Theater an der Wien and La Monnaie; Servilia in La Clemenza di Tito for Drottningholms Slottsteater, Sweden. She has also had roles in Monteverdi L’Orfeo for Opéra National de Lorraine, Nancy conducted by Christophe Rousset; Sophie in Massenet Werther at the Teatro Verdi, Trieste and Echo in the Opéra National de Lorraine in Ariadne auf Naxos.

Plans this season and beyond include her role debut as Papagena in Die Zauberflöte for La Monnaie, Brussels; Pamina in Teatro Massimo Bellini in Catania, Echo in Ariadne auf Naxos in Théâtre des Champs-Élysées, Paris (a revival of the acclaimed Festival d’Aix-en-Provence production directed by Katie Mitchell) and a return invitation for Opera de Dijon Carmen, performing the role of Micaela, in a new production directed by Florentine Klepper. She will also be Nanetta in Falstaff in La Monnaie in a next future.

On the concert platform, Elena has sung Mozart Requiem, Bach St John Passion, Mendelssohn Elijah, Schubert Mass in C, Honegger Jeanne d’Arc and Mahler Symphony no 8, working with conductors including James Conlon, Yuri Temirkanov, Krzysztof Penderecki, Dmitri Jurowski, Kirill Karabits and Thomas Sanderling. She has also appeared regularly with the Moscow Virtuosi and Vladimir Spivakov.

A keen recitalist, Elena has sung the lieder of Schumann, Strauss and Wolf and the songs of Fauré, Shostakovich, Tchaikovsky, Rachmaninoff, Taneev and Rimsky-Korsakov at venues including the Festival d’Aix-en-Provence, De Singel Arts Centre, Antwerp, Opéra National de Lorraine and also in Paris, Liège, Nantes, Brussels and Bratislava.

The recipient of several awards, in 2011 Elena won the Belgian Radio and Television Audience Prize at the prestigious Queen Elizabeth International Singing Competition in Brussels. In 2010 she became an HSBC Laureate of the Académie Européenne de Musique of the Festival International d’Art Lyrique d’Aix en Provence and was awarded a special prize at the International Francisco-Vinas Competition in Barcelona.

***

Originaire de Russie, et de double nationalityé Franco-Russe, Elena Galitskaya suit des études de direction chorale à Dimitrovgrad en Russie avant de se former au chant et de recevoir le diplôme de l’Académie d’art choral de Moscou en 2007. Elle vit en France depuis une dizaine d’années.

Depuis ses débuts à l’Opéra national de Lyon dans la comédie musicale Moscou, Quartier des cerises de Dimitri Chostakovitch en 2009, elle est régulièrement invitée à s’y produire, tout d’abord en 2010 dans The Tender Land d’Aaron Copland où elle tient le rôle principal de Laurie Moss, puis lors du festival Mozart en 2011 lors duquel elle interprète en alternance les rôles de Despina, Zerlina et Barbarina. Plus récemment, elle y a tenu les rôles de Frasquita dans Carmen de Georges Bizet (2012), mis en scène par Olivier Py, et la chanteuse italienne dans Capriccio de Richard Strauss (2013). Au cours de la saison 2014-2015, elle y interprète le rôle d’Ilia dans Idomeneo de Mozart puis le rôle d’Eurydice dans Orphée et Eurydice de Gluck.

Au cours de la saison 2012-2013, elle interprète le rôle de La fille de Madame Podotchina dans Le nez de Dimitri Chostakovitch à l’Opéra de Rome, puis se produit au Drottningholms Slottsteater en Suède où elle interprète Servilia dans La Clémence de Titus de Mozart. Elle a ensuite chanté sous la direction de Christophe Rousset dans L’Orfeo de Claudio Monteverdi à l’Opéra national de Lorraine.

Au cours de la saison 2015-2016, elle a incarné Fiorilla dans Le Turc en Italie à l’Opéra de Dijon, puis Sophie (Werther) au Teatro Verdi de Trieste, et enfin le rôle de la chanteuse italienne dans Capriccio de Richard Strauss au Theater an der Wien.

Au cours de la saison 2016-2017, elle a interprété le rôle de la chanteuse italienne dans Capriccio de Richard Strauss au Théâtre Royal de La Monnaie, puis Pamina dans La flûte enchantée de Mozart au Teatro Verdi de Trieste, ainsi que le rôle d’Echo dans Ariadne auf Naxos de Richard Strauss à l’Opéra national de Lorraine.

Lors de la saison 2017-2018, elle a fait ses débuts au Théâtre du Capitole de Toulouse dans le rôle de Lisette (La Rondine, Puccini), puis à l’Opéra de Graz, où elle a interprété La Comtesse de Folleville dans Le voyage à Reims de Rossini, et enfin au Festival d’Aix en Provence dans le rôle d’Echo (Ariadne auf Naxos).

Au cours de la saison 2018-2019, elle interprète le rôle de Papagena dans La flûte enchantée au Théâtre royal de la Monnaie, dans une mise en scène de Roméo Castelluci. Elle est ensuite Pamina au Teatro Bellini de Catane, avant de reprendre le rôle d’Echo au Théâtre des Champs-Elysées, dans la production d’Ariadne auf Naxos mise en scène par Katie Mitchell, puis d’incarner le rôle de Micaela dans Carmen à l’Opéra de Dijon. Parmi ses futurs projets figure notamment la prise de rôle de Nanetta, dans Falstaff, au Théâtre royal de la Monnaie.

Elena Galitskaya donne de nombreux récitals et se produit également en concert. Familière du répertoire russe (mélodies et lieder de Chostakovitch, romances de Tchaïkovski, Rachmaninov, Taneev ou Rimski-Korsakov), elle explore également le répertoire français et notamment les mélodies de Fauré, Debussy, Saint-Saens, Chausson, Hahn, Poulenc.

Nommée Lauréate HSBC de l’Académie européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence en 2010, elle remporte l’année suivante le troisième prix ainsi que les prix du public lors du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles.